Insomnia 1

Mis à jour : févr. 2

Je suis affalée sur mon lit et ô malheur! Insomnie totale. Je regarde les heures passer. Une, puis deux, puis trois. Il est trois heures et demi du matin. Mon esprit divague.

Que fais-je donc dans ces cas là? Je me regarde un film pour adultes : je me masturbe, je jouis et je passe une bonne nuit. Mais manque de chance, rien de m’intéresse, aucune vidéo prenante et je suis ennuyée d’avance de chercher.

Retour à la case départ. Que faire? Mes amants ne sont pas disponibles à ces heures et même il s’agit d’une situation à se faire plaisir en solitaire. Mes jouets? Non… Pas motivée.

Il va donc falloir utiliser son imagination : un fantasme ou deux et le faire à l’ancienne.

Je m’allonge sur le ventre sur mon lit. Un coussin est sous mon pubis. Je ferme les yeux et mais je repense à ce passage que j’ai lu (c’était Soumission il me semble) … une femme dans un train qui se fait violer, abuser, sodomiser, cracher et uriner dessus. Ce tout petit paragraphe avait réveillée en moi quelque chose. Je fantasme sur ce genre de situation. J’ai toujours eu ce fantasme de viol.

Des hommes dont on ne se souvient ni du visage ni du nom s’approchent de vous, commencent à vous invectiver violemment avant de s’approcher de vous et de vous toucher. Ils ont cure de vos cris, ils en rient (en tout cas certains), avant de déchirer certaines parties de vos vêtements. Vous êtes tétanisée, ils en profitent et…

Oh non, fantasme de viol ou pas. Je ne suis ni d’humeur à dormir, ni d’humeur à me branler. Écrivons un peu.

65 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout